L’OBJET EN LUI-MEME...

Pendant la seconde guerre mondiale, une liaison radio clandestine était primordiale car elle permettait de recevoir des messages personnels codés entre un récepteur situé en France occupée et la BBC de l'Angleterre libre.

Le modèle présenté ici est de fabrication anglaise, il s'agit du récepteur MCR1 qui est l'un des modèles les plus utilisés par la Résistance à partir de 1943. Le récepteur MCR1 était "livré" lors des parachutages, il était conditionné dans des boites de biscuits en tôle de la marque "Huntley et Palmer" d'ou son nom de radio-biscuit.

Ces boites contenaient également le nécessaire de fonctionnement, c'est à dire le casque et son serre tête en toile, 4 tuners, 2 à 3 batteries spéciales pour l'alimentation ainsi les fils d'antenne et de terre. Un ensemble de convecteurs (Quartz) interchangeables qui viennent s'emboiter sur les broches du récepteur permettait de couvrir l'ensemble de la gamme fréquentielle.

Le récepteur MCR1 a été conçu par le Major John Brown de la Royal Signals, environ 5000 exemplaires équipèrent la Résistance Française.

 le poste "radio-Biscuit"-Maquis de Gordes

le poste "radio-Biscuit"-Maquis de Gordes

L'OBJET NOUS RACONTE...

Ce matériel anglais a servi à la Résistance Vauclusienne dans le Maquis de Gordes pour le parachutage d'armes et de vivres en mai 1944 sur le terrain d'atterrissage "Abreuvoir" répertorié par la S.A.P d'Apt et homologué par Londres.

La veille, le chef de l'Armée Secrète de Gordes avait entendu le message codé suivant diffusé sur les ondes de la BBC:

"Tout se passa vingt temps après" - "Batiste suce le sucre d'orge"