L’OBJET EN LUI-MEME...

Les Résistants étaient des soldats sans uniforme et sans statut, ils risquaient la mort s’ils étaient capturés par les allemands. Le brassard fut l'un des moyens de leur donner un statut et un signe de reconnaissance. Même si de trop nombreux maquisards ont été exécutés malgré le port de leur brassard, le brassard a sûrement beaucoup fait pour le moral des hommes des Maquis éloignés du front, en leur donnant le sentiment d'appartenir bel et bien à la force expéditionnaire alliée.

Le premier parachutage de brassards en France se déroula le 24 juin 1944. Pour pallier l'insuffisance du nombre de parachutages de brassards, certains Maquis ou unités FFI/FTPF se lanceront localement dans la fabrication artisanale de leurs propres brassards plus ou moins inspirés des modèles réglementaires de Londres et d'Alger.

Voici quelques brassards de la Résistance Vauclusienne:

 BRASSARD N°1 réglementaire (Maquis du Chat, Lagnes) tamponné Magasin Général d'Alger

BRASSARD N°2 (Maquis du Chat, Lagnes)

BRASSARD N°3 (Maquis de Gordes)

BRASSARD N°4 (Maquis Ventoux)

BRASSARD N°5 (Maquis Ventoux)

BRASSARD N°6 (Maquis Jean Robert, Lubéron)

Brassards de fabrication locale (Maquis Ventoux)

Brassard FTPF Marseille

Brassard FTPF-FFI

POUR ALLER PLUS LOIN...

http://www.museedelaresistanceenligne.org/expo.php?expo=106